Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fameuse radio!


Au fait, retrouve (Presque) Fameux sur
et le (presque) Myspace

Qui es-tu, (Presque)?

f.png  

coooolagos

 


3 juillet 2015 5 03 /07 /juillet /2015 11:19
HOLIDAYS IN THE SUN #4 – It's Alive – 2/07/2015

Trois leçons à retenir pour ce festival de rivage

1. Quand tu pars tard, tu n'arrives pas tôt

2. Les derniers resteront les premiers

3. 3, 2, 1, zéro

Sète, la Rotterdam du Languedoc-Roussillon. Georges Brassens boudant cette année encore sa ville natale, Atomic Rotors et Burning Heads étaient priés de suppléer le peu reconnaissant fumeur de pipe. La règle stipulant que "Quand tu pars tard, tu n'arrives pas tôt" étant intraitable, nous avons loupé les premiers et à peine vu les seconds. En approchant du Théâtre de la Mer, sorte d'amphithéâtre romain revu au prisme nucléaire de Vauban, on a pu entendre le quatuor se fendre d'une reprise des Jams qui, hélas, s'avérait une des quatre dernières chansons jouées. Qu'on se le dise: même usé contre les trottoirs et salement écorné, voire couenné sur les bords, le skate Burning Heads demeure éternellement jeune, fringant et Adolescents. No way! La Souris Déglinguée, plus connue sous l'acronyme GHB, est également éternellement jeune, fringante et Adolescente. Enfin, presque. Le Théâtre de la Mer, sorte d'amphithéâtre romain revu par Tai-Luc au prisme de la muraille de Chine, est revenu en 1982, déplacé par le ressac du côté du Palace, pas loin du Rose Bonbon. Ceci dit, la muraille de Chine, c'est beau, mais c'est un peu monotone. Heureusement, quelques spécimens patibulaires, s'ingéniant à grimper sur scène impulser un rien de tendance négative, ont su créer une heureuse distraction en se comportant exactement comme en 1982. Ah, savez-vous que Le Théâtre de la Mer, sorte d'amphithéâtre romain construit à flanc de volcan, doit son appellation au fait que quatre tireuses à bière aient été découvertes lors de sa construction? Elles ont été conservées et possèdent le débit d'époque. Quand l'archéologie rejoint la lutte contre l'alcoolisme, on applaudit. A propos d'applaudir, c'est ce que les gradins combles ont fait lorsque les 5 Sheriff juste un brin subversifs ont décidé de rejouer leur deux premiers albums les deux doigts dans la prise. Dopé à la mayonnaise, le volume sonore tend à enrailler plus encore les antiques tireuses et l'énergie que déploie le groupe aurait dû ressusciter Georges la Moustache, le boss du 34. Les derniers resteront les premiers, est-il écrit dans la bible des critiques. Et c'est vrai. En 2012, on avait vu les Sheriff avec des yeux pleins de larmes, on les retrouve en 2015 les oreilles en vrac. Entre les envolées du soliste, confondant Daytona Beach et Dream Theater et la suramplification de la batterie, c'est 3, 2, 1, zéro pour le cerveau. Deux rappels plus tard, c'est fini qu'on nous dit. Hissez le drapeau noir, on rentre en chalutier.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ndaref
commenter cet article

commentaires