Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fameuse radio!


Au fait, retrouve (Presque) Fameux sur
et le (presque) Myspace

Qui es-tu, (Presque)?

f.png  

coooolagos

 


10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 11:58

http://thebluecornerlounge.com/wp-content/uploads/2014/10/Margaux-Ract-BAXTER-5.jpg

C'est dans une salle comble que, face à un public enthousiaste, Baxter Dury déballa tout son art. Non, en vérité, Baxter Dury est un patarasse. Le genre de type qui débarque sur scène parce qu'on l'a foutu hors des loges, le visage bouffi, les yeux vitreux, le costume mal ajusté. Parlons-en du costume. Une étiquette dépassait. Il y avait écrit: Tati, 149 francs, promo printemps 1984. Pas de ceinture, la chemise blanche bon marché qui pendouille. Un vilain pli au niveau de la braguette. Cravate achetée au marché de Dublin par son père en 1972. Son groupe de musiciens faisait peur pareil. Un guitariste fringué comme son employeur avec pour seule concession à la modernité des Converse blanches de base. Le batteur aurait fait hipster s'il s'était taillé le buisson roux qui pendouille à son menton. Le bassiste a dû être lui congelé en 1972. On doit juste ouvrir son caisson avant le concert et il débarque sur scène avec deux basses et un costume mi tergal-mi jeans, très larges aux pattes mais moulant niveau canal déférent. Reste la dame au double clavier, dame à la beauté classique et au teint de porcelaine superbement drapée dans une tenue bleu pale entre robe de couturier chic et kimono traditionnel satin. Très élégante. Rien à voir avec les trois défroqués, soudards s'échinant évidemment sur du matériel périmé. Je me suis penché un peu plus. Sur le mini clavier que tapotait l'ahuri de Dury, il y avait bombé: Fabriqué en West Germany. Ne pas utiliser après le 11 juin 1975 sous peine d'électrocution. J'ai chaussé mes lunettes et examiné les Heineken qu'il buvait. La date de péremption indiquait: 6 juillet 1998. A moment, Baxter, dans un de ses jeux scéniques mis au point sur le parking d'un supermarché belge, a jeté des rochers ultra sucrés contenant moins de 3% de chocolat au public, très iPhone ce soir. Dessus était imprimé: Joyeux Millénaire! Et c'est donc dans une salle comble que, face à un public enthousiaste, Baxter Dury a remballé tout son art.

(Ah musicalement, le gaillard justifie tous les louanges. Mêlant joie et dépression dans un catalyseur mixant rock, new wave et pop, les Dury ont repeint les murs de Paloma aux couleurs chamarrées de leurs hits. Les cloisons en suintent encore de bonheur. Remercions ces mods modernes de Bikini Machine au passage).

Partager cet article

Repost 0
Published by Ndaref - dans It's Alive
commenter cet article

commentaires